DERNIERE MINUTE Le site "Ecoguinee" souhaite bonne et heureuse année 2018 à tous ses fidèles lecteurs et annonceurs! ||   

Le 22/09/2018

ACTUALITE

 Précédent
Suivant 

Fin du procès Khalifa Sall: les parties saluent une procédure équilibrée

2018/2/24

Après cinq semaines d'audiences, le procès de Khalifa Sall s'est terminé ce vendredi 23 février à Dakar. L’affaire a été mise en délibéré, et le verdict sera rendu le 30 mars. Le parquet a requis sept ans de prison et 5,5 milliards de francs CFA d'amende à l'encontre du député maire de la capitale sénégalaise, soupçonné de détournements de deniers publics. Les avocats de Khalifa Sall ont eux demandé la relaxe et la remise en liberté rapidement de leur client. Comme le veut le droit, Khalifa Sall a été autorisé à s’exprimer en dernier en début de soirée vendredi.
Menés avec brio par le juge Lamotte, les débats ont été de haut niveau jusqu’aux derniers mots.
Toutes les parties le reconnaissent, notamment la défense : ce procès a été équilibré. Pour le procureur comme pour les avocats de l’Etat, les audiences et les interrogatoires à la barre ont démontré qu’il y a bien eu détournements de deniers publics. Que Khalifa Sall est donc coupable. « C'est au tribunal de décider. Mais en ce qui nous concerne nous, Etat du Sénégal, nous avons suffisamment apporté les éléments qui montrent que Khalifa et ses collaborateurs ont commis les infractions qui leur sont reprochées. »
Une ligne de défense constante pour Sall
Vendredi, la défense a repris un par un les arguments de la partie adverse. Pour les avocats, aucune infraction n’a été commise. Il n’y a eu ni faux, ni escroquerie, ni détournements, car les fonds mis à disposition de Khalifa Sall étaient politiques. Le député maire a lui réaffirmé qu’il n'avait jamais détourné un franc. Pour maître Khassimou Toure, il est donc innocent. « Cela a été grandement et amplement démontré à la barre. Parce que toutes les pièces à conviction, toutes les preuves ont été apportées. Nos clients sont innocents. »
Si ses avocats ont débattu du droit, Khalifa Sall a conservé tout au long des audiences la même ligne de défense. « Ce procès est politique », a répété sans cesse le député-maire. Et c’est donc avec une déclaration politique qu’il a bouclé son procès. En affirmant dans un premier temps qu’il n’avait jamais détourné d’argent : « Dans toutes mes fonctions politiques, je n’ai jamais eu un quelconque reproche. » Khalifa Sall a réaffirmé ensuite son statut d’homme d’Etat : « C’est la raison pour laquelle je reste au service des Sénégalais. Je leur redis mon engagement, ma disponibilité, ma détermination à servir ce pays. »
Verdict fin mars
Avec cette déclaration, sans aller jusqu’à annoncer sa candidature à l’élection présidentielle - dont le premier tour se tiendra le 24 février 2019 -, Khalifa Sall, cherche à rester l’un des acteurs majeurs de la classe politique sénégalaise. C’est désormais à la justice de trancher.
Le procureur a requis une peine de sept ans de prison ferme et quelque 5,5 milliards de francs CFA d’amende. Khalifa Sall pourrait aller en prison, mais aussi perdre ses droits civiques.
Satisfaite du procès, la défense attend de la justice qu’elle soit exemplaire jusqu’au bout. Après avoir salué les acteurs, le juge Lamotte a déclaré : « Vous nous avez demandé de juger en droit, de rendre justice. Nous rendrons justice en disant le droit ». Verdict le 30 mars.
RFI

 
 

 Imprimer la page

ESPACE VERT

Le moustique tue 80 000 fois plus que le requin

Concentration "exceptionnelle" de requins pèlerins à l'archipel des Glénan

Au Liban, les eaux de baignade sont infestées de bactéries, faute de stations d'épuration

Pesticides : les preuves du danger s'accumulent

Une stratégie d’élimination des sachets plastiques

Toxicité spécifique de quelques polluants

Pollution atmosphérique

Le Sénégal parle du climat : comment la population comprend le changement climatique

Conférence ministérielle africaine sur l’environnement : LE GRAND RENDEZ-VOUS BAMAKOIS

Journée mondiale de l'environnement 2010 : "Des Millions d'Espèces - Une planète - Un Avenir commun"

Vidéos
La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a annoncé le report du second tour de la présidentielle guinéenne
INFOS MINES

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Rio Tinto : le site de Saint-Jean-de-Maurienne repris

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Départ des sociétés minières, Alpha condé donne les raisons

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

La production de fer à son plus haut historique

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Mines : Le patron de BSGR sort enfin de son silence !

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Simandou en débats à Londres: les partenaires ont convenu de résoudre les problèmes en suspens le plus rapidement possible

INTERVIEWS
Doudou Traoré: « le Pr Alpha Condé et moi, on a eu beaucoup de choses ensemble dont je ne peux parler…»

INTERNATIONAL
Grève en Afrique du Sud: des militaires déployés dans des hôpitaux
Burundi: Amnesty dénonce des cas de torture sur des opposants
L'Iran lance sa première centrale nucléaire malgré les sanctions
Intempéries: 50.000 personnes évacuées en Chine, la Corée du Nord frappée
Haïti: la star du hip-hop Wyclef Jean ne pourra pas se présenter à la présidence
Partenaires
MOUNAINTERNET

Rosaweb

COMMUNIQUES
INTERVIEWS  ::  NOUS CONTACTER  ::  


Privé - Espace Clients  Rosaweb  

© Rosawebpro