DERNIERE MINUTE Le site "Ecoguinee" souhaite bonne et heureuse année 2019 à tous ses fidèles lecteurs et annonceurs! ||   

Le 25/03/2019

ACTUALITE

 Précédent
Suivant 

La RDC toujours sans gouvernement 4 semaines après l'investiture de Tshisekedi

2019/2/22

En RDC, les ministres annoncent leur démission les uns après les autres. L'Assemblée nationale leur laissait jusqu'à minuit pour dire s'ils souhaitaient rester membres du gouvernement ou siéger au Parlement. Mais il s'agit d'une simple formalité. Si certains espéraient que cela précipite la nomination d'un nouveau gouvernement, il n'en est rien. Quatre semaines après l'accession au pouvoir de Félix Tshisekedi, il y a toujours un flou sur la gestion du pays. Quatre semaines après l'investiture de Félix Tshisekedi, le Premier ministre Bruno Tshibala n'a toujours pas remis la démission de son gouvernement, ce qui lui était pourtant demandé. Les membres du gouvernement, élus députés, se retrouvent donc aujourd'hui obligés de signifier individuellement leur démission.
Mais démissionner ne signifie pas renoncer à ses fonctions. « Pas avant la remise et reprise avec nos successeurs », explique le porte-parole du gouvernement sortant, qui rappelle toutefois que lui et ses collègues ministres vont se limiter à la gestion des affaires courantes.
La balle dans le camp présidentiel
Pour ce qui est de la formation du gouvernement, l'initiative reste entre les mains de Félix Tshisekedi, puisque c'est au président de nommer un Premier ministre au sein de la majorité parlementaire ou, si cette majorité n'est pas identifiée, de nommer un informateur, une personne de confiance chargée d'identifier les rapports de force.
Pour la coalition de Joseph Kabila, depuis mercredi, on ne voit plus l'intérêt de nommer un informateur. « Joseph Kabila a sifflé la fin de la récréation, la vérité, c'est qu'on n'a pas besoin de l'UDPS pour former un gouvernement et produire un programme qui sera accepté par l'Assemblée », explique un cadre de la coalition pro-Kabila.
Dans l'entourage de Félix Tshisekedi, on reste serein. « C'est moins un problème de rapport de force que des personnalités que le FCC veut nommer au gouvernement, on ne peut pas tout accepter », assure l'un de ses proches.
Trois nominations en un mois
Quatre semaines après, même si les institutions commencent à se mettre en place, il y a toujours un flou sur la gestion du pays. Car depuis son investiture, Félix Tshisekedi n'a procédé qu'à quelques nominations, parmi lesquelles, à la présidence, un directeur de cabinet, son colistier Vital Kamerhe ; un conseiller sécurité, François Beya, qui était chef des services d'immigration sous Joseph Kabila ; et un directeur de cabinet adjoint en charge des affaires juridiques, Désiré Kolongele Eberande.
Depuis, plus rien. « Ça pose quelques problèmes dans la gestion quotidienne de n'avoir que trois interlocuteurs légitimes, en plus de Félix Tshisekedi lui-même », reconnait un proche du nouveau président. Pas de cabinet, pas de nouveau chef pour la maison militaire, ni même pour l'Agence nationale des renseignements.
« Jusqu'ici, c'est la continuité, Félix Tshisekedi n'a pas suffisamment de gens compétents à nommer et s'ils le sont, ils sont tous kasaïens, ce qui est gênant », commente un ministre sortant. Ces affirmations font hurler dans l'entourage du nouveau président. « Eux, ils ne proposent comme des ministres que des détourneurs ou des criminels, c'est ce qui retarde la formation du gouvernement », assure l'un de ses proches.
Inquiétude grandissante
Mais pour ce qui est l'accord de coalition, de répartitions de postes, de part et d'autres, on continue d'assurer que toutes ces questions sont déjà réglées, qu'il fallait ménager quelques egos, en attendant que chacun se positionne sur des postes de députés, de sénateurs ou de gouverneurs.
Plus les jours passent, plus l'inquiétude grandit dans les deuxième et troisième cercles du pouvoir, notamment en raison de la grogne sociale. « Il faut être patient, le changement promis viendra », ne cessent de répéter les proches du président.
On peut imaginer que ce retard est notamment du aux difficultés du groupe Cash (Tshisekedi) et du groupe FCC (Kabila) à s'entendre. Ces discussions peuvent expliquer ce retard.
Bob Kabamba

RFI

 
ESPACE VERT

Le moustique tue 80 000 fois plus que le requin

Concentration "exceptionnelle" de requins pèlerins à l'archipel des Glénan

Au Liban, les eaux de baignade sont infestées de bactéries, faute de stations d'épuration

Pesticides : les preuves du danger s'accumulent

Une stratégie d’élimination des sachets plastiques

Toxicité spécifique de quelques polluants

Pollution atmosphérique

Le Sénégal parle du climat : comment la population comprend le changement climatique

Conférence ministérielle africaine sur l’environnement : LE GRAND RENDEZ-VOUS BAMAKOIS

Journée mondiale de l'environnement 2010 : "Des Millions d'Espèces - Une planète - Un Avenir commun"

Vidéos
La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a annoncé le report du second tour de la présidentielle guinéenne
INFOS MINES

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Rio Tinto : le site de Saint-Jean-de-Maurienne repris

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Départ des sociétés minières, Alpha condé donne les raisons

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

La production de fer à son plus haut historique

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Mines : Le patron de BSGR sort enfin de son silence !

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)

Simandou en débats à Londres: les partenaires ont convenu de résoudre les problèmes en suspens le plus rapidement possible

INTERVIEWS
Doudou Traoré: « le Pr Alpha Condé et moi, on a eu beaucoup de choses ensemble dont je ne peux parler…»

INTERNATIONAL
Grève en Afrique du Sud: des militaires déployés dans des hôpitaux
Burundi: Amnesty dénonce des cas de torture sur des opposants
L'Iran lance sa première centrale nucléaire malgré les sanctions
Intempéries: 50.000 personnes évacuées en Chine, la Corée du Nord frappée
Haïti: la star du hip-hop Wyclef Jean ne pourra pas se présenter à la présidence
Partenaires
MOUNAINTERNET

Rosaweb



Privé - Espace Clients  Rosaweb  

© Rosawebpro