DERNIERE MINUTE Le site "Ecoguinee" souhaite bonne et heureuse année 2018 à tous ses fidèles lecteurs et annonceurs! ||   

Le 25/04/2018

ACTUALITE

 Précédent
Suivant 

Syrie: Donald Trump bombarde sur Twitter

2018/4/12

Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi une attaque prochaine en Syrie. 48 heures après avoir déclaré qu’une décision majeure allait être prise pour répondre à l’attaque chimique présumée de Douma, Donald Trump prévient via Twitter que des missiles américains vont s’abattre sur la Syrie. Avec ces tweets qui annoncent des frappes militaires, Donald Trump rompt décidément avec les codes établis. De son côté le Kremlin «ne participe pas à la twito-diplomatie», a déclaré le porte-parole Dmitri Peskov. C’est la première fois que des tirs de missiles sont annoncés à l’avance par le commandant en chef d’une armée sur un réseau social. Dans un message posté sur Twitter, son réseau social préféré, en tout début de matinée le président américain écrit en effet : « Les Russes jurent détruire tous les missiles qui s’abattront sur la Syrie. Mais que les Russes se tiennent prêts, car ils arrivent, ils sont beaux, neufs, et intelligents. » Et menaçant, il ajoute toujours à l’adresse des Russes : « Vous ne devriez pas être les partenaires d’un animal qui gaze et tue son peuple ».

Il s’agit d’un donc d'un vrai défi ouvertement lancé à Moscou et qui tranche avec le silence habituellement observé avant une offensive militaire.
Dans un second message, le président américain affirme que les relations entre les Etats-Unis et la Russie sont « pires aujourd’hui qu’elles ne l’ont jamais été y compris pendant la Guerre froide », mais il complète, soudainement apaisé : « Il n’y a aucune raison pour cela, la Russie a besoin de notre aide pour son économie ».
La décision finale n'a pas été prise »
Si l’intervention militaire américaine en Syrie semble désormais inéluctable, son imminence n’est cependant pas certaine car le secrétaire à la Défense a calmé le jeu dans la matinée. James Mattis a déclaré être prêt à présenter des options militaires au président, mais a souligné que les Etats-Unis étaient « encore en train d'évaluer » les origines de l’attaque chimique pour savoir si le régime syrien en était bien responsable.
Un peu plus tard encore, dans l’après midi, la porte-parole de la Maison Blanche a confirmé qu’aucun tir de missile n’était encore réellement programmé. « Il y a d’autres options possibles, toutes les options sont sur la table, a déclaré Sarah Sanders avant de préciser, la décision finale n’a pas été prise. Le président n’a pas établi de calendrier
La faute à l'enquête du juge Mueller ?
Et le président américain a lui continué à tweeter, sans plus parler de l’offensive qui se prépare. Quatre autres messages ont été postés par Donald Trump, dont un, notable, qui attribue la mauvaise relation entre les Etats-Unis et la Russie à l’enquête menée par le procureur Mueller sur les ingérences russes.
Much of the bad blood with Russia is caused by the Fake & Corrupt Russia Investigation, headed up by the all Democrat loyalists, or people that worked for Obama. Mueller is most conflicted of all (except Rosenstein who signed FISA & Comey letter). No Collusion, so they go crazy!
Comme si pour le président américain, tout était lié à cette enquête qu’il juge corrompue et injustifiée. Avec cette série de messages, Donald Trump donne en tout cas l’impression de durcir le ton contre Moscou pour prouver qu’il n’y a eu aucune collusion entre les Russes et sa campagne. Une véritable obsession pour le président américain, surtout depuis la perquisition menée lundi chez son avocat.
Le Kremlin «ne participe pas à la twitto-diplomatie»
« Nous ne participons pas à la twitto-diplomatie. Nous sommes partisans d'approches sérieuses », a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par les agences russes lui demandant de commenter les derniers messages du président américain.
« Nous estimons toujours qu'il est important de ne pas mener des actions qui pourraient nuire à une situation déjà fragile », a-t-il ajouté. « Nous sommes convaincus que l'utilisation d'armes chimiques à Douma (ville de la Ghouta orientale en Syrie, NDLR) a été inventée, et ne peut être utilisée comme prétexte pour avoir recours à la force », a-t-il prévenu.
La Bourse de Wall Street a clôturé ce mercredi en baisse, fragilisée par les tensions sur la Syrie et les menaces d'une action militaire.
RFI


 
 

 Imprimer la page

ESPACE VERT

Le moustique tue 80 000 fois plus que le requin

Concentration "exceptionnelle" de requins pèlerins à l'archipel des Glénan

Au Liban, les eaux de baignade sont infestées de bactéries, faute de stations d'épuration

Pesticides : les preuves du danger s'accumulent

Une stratégie d’élimination des sachets plastiques

Toxicité spécifique de quelques polluants

Pollution atmosphérique

Le Sénégal parle du climat : comment la population comprend le changement climatique

Conférence ministérielle africaine sur l’environnement : LE GRAND RENDEZ-VOUS BAMAKOIS

Journée mondiale de l'environnement 2010 : "Des Millions d'Espèces - Une planète - Un Avenir commun"

Vidéos
La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a annoncé le report du second tour de la présidentielle guinéenne
INFOS MINES

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)Rio Tinto : le site de Saint-Jean-de-Maurienne repris

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)Départ des sociétés minières, Alpha condé donne les raisons

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)La production de fer à son plus haut historique

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)Mines : Le patron de BSGR sort enfin de son silence !

Délestage à Conakry: l'Administration générale d'EDG rassure sa clientèle (Communiqué)Simandou en débats à Londres: les partenaires ont convenu de résoudre les problèmes en suspens le plus rapidement possible

INTERVIEWS
Doudou Traoré: « le Pr Alpha Condé et moi, on a eu beaucoup de choses ensemble dont je ne peux parler…»

INTERNATIONAL
Grève en Afrique du Sud: des militaires déployés dans des hôpitaux
Burundi: Amnesty dénonce des cas de torture sur des opposants
L'Iran lance sa première centrale nucléaire malgré les sanctions
Intempéries: 50.000 personnes évacuées en Chine, la Corée du Nord frappée
Haïti: la star du hip-hop Wyclef Jean ne pourra pas se présenter à la présidence
Partenaires
MOUNAINTERNET

Rosaweb

COMMUNIQUES
INTERVIEWS  ::  NOUS CONTACTER  ::  


Privé - Espace Clients  Rosaweb  

© Rosawebpro